Il y a longtemps déjà, un vaillant héros avait vaincu Vaati, le sorcier du vent et emprisonné cette entité maléfique dans les confins d’Hyrule, le scellant dans une prison de pierre grâce à l’Épée de Quatre. Les années passèrent et le sceau s’affaiblit. Vaati put ainsi s’enfuir et enlever la Princesse Zelda et les 6 vestales du sanctuaire. Pour sauver les 7 jeunes filles et repousser les forces obscures de Vaati, l’ami d’enfance de la Princesse Zelda, un garçon nommé Link, utilise les pouvoirs mystiques de l’Épée de Quatre pour créer quatre copies colorées de lui-même. Les quatre Link embarquent dans une quête pour accumuler les Gemmes de Force, devant les rendre suffisamment puissants pour sauver la Princesse.

Eiji Aonuma, le plus brillant disciple du père de Zelda, Shigeru Miyamoto, est à nouveau à la tête de ce jeu. Veillant à la destinée de la légende depuis The Legend of Zelda :Ocarina of Time, M. Aonuma a été fasciné par Four Swords l’add-on de la réédition de The Legend of Zelda : A Link to the Past sur Game Boy Advance, qui proposait à quatre joueurs de coopérer dans des donjons générés aléatoirement. Il décida d’amplifier encore le concept du jeu en créant une aventure inédite des quatre Link à laquelle la compétition s’ajouterait à la coopération. Ainsi The Legend of Zelda : Four Swords Adventures exploite pleinement la connectivité entre le Nintendo GameCube et le Game Boy Advance, qui permet aux joueurs de participer à de multiples aventures partagées entre l’écran de la télévision et celui de leur console portable.

Jusqu’à quatre joueurs peuvent participer simultanément, en associant leur intelligence et leurs réflexes pour résoudre les énigmes et combattre les plus coriaces des ennemis. En multijoueur, l’avantage d’utiliser une Game Boy Advance est de pouvoir se lancer individuellement dans la recherche de nouvelles zones, en pénétrant dans des palais, des caves, des bâtiments et des terriers, où les joueurs peuvent trouver des gemmes de force et des objets spéciaux qu’ils peuvent utiliser contre les autres joueurs. Lors de l’entrée dans ces zones, le jeu passe sur l’écran individuel du Game Boy Advance et quand vous en sortez, le Link du joueur revient sur l’écran TV principal.

En solo, le Game Boy Advance devient facultatif et le joueur pourra contrôler les quatre Link avec une seule manette, l’écran de la télévision simulant en même temps l’écran de la console portable.

Le mode multijoueur offre l’attrait supplémentaire du classement des joueurs. A la fin d’un des vingt niveaux du jeu, les joueurs peuvent utiliser l’écran de leur GBA pour voter à bulletin secret pour le meilleur joueur, sacré Héros de la lumière, celui qui a le plus coopéré en aidant les autres et le pire, couronné du titre de Héros de l’Ombre parce qu’il a été le plus compétitif ou retord. Bonus et malus ainsi distribués permettent d’élire le véritable héros d’Hyrule. Si l’aventure principale permet également de débloquer de nouveaux mini-jeux centrés sur la compétition, les joueurs les plus impatients se jetteront sur l’autre mode disponible, Bataille de l’Ombre. Entièrement dédié au multijoueur, il permet aux joueurs de poser des pièges dans un combat à mort entre deux à quatre joueurs. Le concept est simple, le dernier Link debout est le vainqueur.

Les graphismes des personnages sont en 2D mais les décors et les effets spéciaux en tout genre – éclairs, flots, fumée et sorts – utilisent la 3D et le style graphique cell-shading de WindWaker. L’angle de vue plongeant classique est idéal, permettant aux joueurs de conserver la même perspective, qu’ils suivent l’action sur l’écran de la télévision ou sur celui du Game Boy Advance. Le jeu adresse de nombreux clins d’œil aux fans des précédentes aventures de Link sur les autres consoles Nintendo. Si cette aventure d’une quinzaine d’heures est entièrement inédite, on y retrouve personnages, objets ou ennemis issus de Link’s Awakening, A Link to the Past, The Wind Waker et bien d’autres encore.

The Legend of Zelda : Four Swords Adventures édition collector, fourni avec un câble Nintendo GameCube Game Boy Advance, est exclusif sur Nintendo GameCube et sera lancé dans toute l’Europe le 7 janvier 2005.