Présentation Nintendogs

Le jeu consiste à élever un ou plusieurs chiots à travers la Nintendo DS de façon très réaliste : il faut faire les ballades du chiot, le laver, jouer avec lui, le nourrir, lui acheter des accessoires, le caresser ...

Karine m'a annoncée que Nintendogs sortirait mi-août 2005 aux USA, fin d'année en France, sans plus de précision (NDLR : la sortie européenne est prévu un vendredi d'Octobre).

Nous avons donc joués à Nintendogs version japonaise.

La version japonaise comporte trois races de chiots et environ 10 chiots dans chaque race. Il y aura davantage de races dans les versions américaine (3 supplémentaires) et européenne (3 également ?), sans plus de précision une nouvelle fois.

A partir du second chiot c'est payant. Il faut donc acheter son chiot avec l'argent que l'on récoltera au cours du jeu. Pour récupérer de l'argent il faut faire faire des compétitions au chiot, ce qui permet ensuite d'avoir assez d'argent pour acheter un nouveau chiot, un nouvelle maison, des jouets ou autres accessoires de toilettes par exemple.

Avec la reconnaissance vocale le chiot peut obéir à certains ordres qu'on lui aura appris au préalable ('assis', 'debout', 'coucher', 'saute' par exemple), on peut l'appeler car on lui donne un nom (Karine l'a nommé Didier :-)).

En mode WIFI, notre chiot peut jouer avec d'autres chiots (appartenant à d'autres joueurs). Au Japon, c'est une vraie technique de drague paraît-il.

Pendant les ballades du chien on ramasse des objets, des cadeaux (ex : collier, brosse) qui permettent d'apprendre des choses au chiot, de jouer avec lui, de l'entretenir ... Pendant la ballade il faut aussi ramasser les crottes.

Lorsqu'on joue avec le chiot et qu'il ramène l'objet ou le jouet il faut le remercier en le caressant, sinon il sera triste.

Si on ne le lave pas régulièrement, des puces sautent sur son corps, ce qui signifie qu'on doit le laver, sinon on s'en occupe mal.

Pendant vos vacances, vous pouvez le mettre au chenil, si vous avez de l'argent.

Tout est vraiment comme pour un vrai chiot.

Jouer

Après la présentation faite par Karine, j'ai eu le jeu en main pendant environ trois-quarts d'heures. J'ai testé à peu près tout ce que m'a expliqué Karine. C'est assez impressionnant sur le principe et la créativité.

Au niveau des compétitions elles sont bloquées au bout de trois réalisées, car il faut que le chien se repose apparemment, c'est ce que nous en avons déduit car le japonais nous ne savons pas traduire :-) .

Je l'ai nourri, brossé, lavé, j'ai joué avec lui, fait des compétitions, joué en mode WIFI, fait des ballades ... Honnêtement je n'y jouerais pas toute une après-midi et je ne l'achèterais pas : ce n'est pas vraiment mon truc.

Ca ne remplace pas un vrai chiot mais ça peut être un substitut pour les parents qui pensent qu'un chien est contraignant : tout se fait virtuellement c'est l'avantage (ou l'inconvénient pour certains)(NDLR : oui, et puis ça reste un jeu, ne l'oublions pas ^^).

Laboîte com concept attend la version américaine pour en connaître un peu plus car les dialogues en japonais ne sont pas toujours évidents à comprendre :-) . Nous en saurons plus nous aussi à ce moment là.

Merci à Karine pour son accueil.

Gnès - pense que ce sera axé en France pour les petites filles (mais peut-être pas). (NDLR : c'est nos lecteurs qui vont être content ^^)

Pleins d'images de Nintendogs ...

Le site officiel de Nintendogs (japonais)