Avant la création de la série Fire Emblem, Intelligent Systems avait créé Famicom Wars (l’ancêtre sur NES de Advance Wars GBA et DS), un wargame qui possédait les fondements du jeu de stratégie console au tour par tour. Fort de son succès, ses créateurs ont imaginé un principe similaire dans un monde héroïc-fantasy , le tout mâtiné d’un aspect RPG. Et voilà comment on crée une série culte : Fire Emblem !

Fire Emblem – 20 avril 1990 au Japon – Famicom

L’histoire du premier volet est celle de Marth, un jeune prince qui mène l’armée de son royaume, Altea, en guerre contre le Dragon Noir. Armé de son épée magique Falchion, il devient un héros dans son pays.

Fire Emblem Gaiden – 14 mars 1992 au Japon – Famicom

Même série, mais histoire totalement différente. Cette fois-ci, ce sont les deux royaumes de Riger et Sofia qui sont en guerre. Deux héros, Alm et Serika, prennent le commandement et jurent de rétablir la paix. Le principe de jeu est similaire, mais c’est avec ce second épisode que l’aspect RPG prend toute son ampleur.

Fire Emblem Monshyo no Nazo – 21 juin 1994 au Japon – Super Famicom

Pour l’arrivée de la série sur SFC, Nintendo décide de ré-éditer Fire Emblem premier du nom. Les graphismes sont retravaillés et rehaussés aux standards de l’époque, et surtout, une suite au jeu est contenue dans la cartouche, composée ainsi de deux quêtes distinctes. Marth et son épée Falchion sont de retour !

Fire Emblem Seisen no Keifu – 14 mai 1996 au Japon – Super Famicom

Des graphismes 16 Bits du plus bel effet, un scénario merveilleusement travaillé, deux quêtes là aussi. Son succès fut considérable, sans doute le plus grand de la série, et l’un des plus grands de la Super Famicom.

Fire Emblem Thracia 776 – 1er septembre 1999 au Japon – Super Famicom

Cet épisode est une " Side Story " du magnifique Fire Emblem 4. Fire Emblem Thracia 776 est légèrement supérieur à son prédécesseur grâce à un système de jeu encore amélioré, des graphismes plus fins. Mais il est vivement conseillé de débuter par Fire Emblem IV pour découvrir à la fois la série et l’histoire.

Fire Emblem Fûrin no Tsurugi – 29 mars 2002 au Japon – Game Boy Advance

Premier épisode sur la console portable, et nouvelle histoire. Le royaume d’Etruria est envahi par son voisin, le royaume de Bern. C’est le jeune prince Roy d’Etruria qui prend le commandement et part défendre sa patrie. La franchise n’a rien perdu de son éclat au Japon.

Fire Emblem Rekka no Ken – 25 avril 2003 au Japon/ 16 juillet 2004 en France – Game Boy Advance

La série Fire Emblem débarque enfin en Europe. Côté scénario, ce titre renvoie à celui de Fûrin no Tsurugi. L’histoire nous met aux commandes d’Eliwood, le père de Roy. Il semblerait que celui-ci avait déjà eu à faire face à ses responsabilités 20 ans auparavant ...

Fire Emblem Seima no Koseki - The Sacred Stones – 7 octobre 2004 au Japon/ 4 novembre 2005 en France – Game Boy Advance

C’est au Royaume de Renais que vous rencontrerez Erika, Ephraim, et que vous les assisterez dans un long combat contre les forces de Grado. Les généraux à la solde de Grado volent et détruisent les pierres sacrées empêchant le Roi des démons de reprendre le pouvoir. Un système de jeu que l’on retrouve avec plaisirs, des héros encore plus attachants avec qui l’on partagera des dizaines d’heures de combat rendant l’expérience Fire Emblem encore plus indispensable...

Fire Emblem Soen no Kiseki - Path of Radiance – 20 avril 2005 au Japon/ 4 novembre 2005 en France – GameCube

Cet épisode se déroule sur le continent de Tellius et évoque la trêve fragile entre les humains et une race de créatures hybrides. Héros du royaume des humains, vous devrez enquêter sur les fauteurs de troubles et empêcher que la guerre éclate. L’arrivée de la saga dans l’univers du graphisme 3D permet d’apprécier le talent des graphistes qui depuis le début ont créé un univers unique et envoûtant. L’essence même du RPG /tactique est parfaitement retranscrit dans cet opus très attendu de la saga.